La danse de Stéphanie

Stéphanie Boudreau était la professeure de danse de ma fille Clara. En accompagnant Clara à son cours de danse un certain samedi, j’ai appris que du jour au lendemain elle avait été hospitalisée en raison d’une tumeur au cerveau. Elle avait 31 ans et deux jeunes enfants. Ce fut un choc, un vertige… Je préparais déjà mon Concerto pour caméra et piano et comme le sujet de ce projet était de créer des musiques sur de réels évènements de ma vie, j’ai voulu quelques mois plus tard la rencontrer pour lui parler de mon projet. Ce que vous voyez dans ce clip s’est déroulé lors de cette première rencontre. Après lui avoir parlé du projet, je lui ai montré le clip Le bouquet sur ma mère que j’avais déjà réalisé. Elle fût très émue et me confirma qu’elle était d’accord pour participer à ce projet. Un des drames qu’elle vivait à ce moment était la grande solitude de la convalescence et le deuil de ne plus danser et créer activement. Je n’avais pas prévu encore de scénario, je voulais en discuter avec elle. Pendant notre conversation, elle a soudain dit « je pourrais danser dans ton film! ». Elle s’est levée pour me montrer ce que ça pourrait donner. Comme j’ai toujours ma caméra avec moi, je l’ai saisi pour avoir une vidéo qui me servirait à développer l’idée plus tard… j’ai appuyé sur «record» et voilà la danse qu’elle a improvisée. Quelle émotion dans ce moment magique hors du temps. L’instantanéité et la vérité de ce moment m’ont totalement bouleversé. Je me rappellerai de ce moment toute ma vie… Ce fut également un moment très spécial quand elle a assisté à mon spectacle en 2012 au théâtre Rialto et qu’elle a vu cette vidéo accompagnée solennellement par neuf musiciens sur scène devant une salle pleine de spectateurs. Elle est décédée à l’automne 2013.

Stéphanie’s Dance

Stéphanie Boudreau was the dance teacher of my daughter Clara. While accompanying Clara to her dance class one saturday, I learned that she had been hospitalized overnight because of a brain tumor. She was 31 years old with two young children. It was a shock, a vertigo … I was already preparing my Concerto for camera and piano and as the subject of this project was to create music on real events of my life, I went to meet her few months later to talk about my project. What you see in this clip took place during this first meeting. After telling her about the project, I showed her the clip The bouquet on my mother that I had already filmed. She was very moved by it and confirmed that she was willing to participate in this project. What was difficult for her at that moment was the great solitude of convalescence and the mourning of not dancing and actively creating. I had not planned a script yet, I wanted first to discuss it with her. During our conversation, she suddenly said « I could dance in your film! « . She got up to show me what it could be like. As I always have my camera with me, I turned it on so it would help me develop the idea later … and, here is the dance that she improvised. What an emotion in this magical moment out of time! The instantaneousness and the truth of this moment completely moved me. I will remember that moment all my life … It was also a very special moment when she attended my show in 2012 at the Rialto Theater and saw herself solemnly accompanied by nine musicians on stage in front of a full room of spectators. She died in the fall of 2013.